25 août 2005



Zonage du Parc Naturel Régional de Chartreuse
Le courrier du jour qui fait sourire avec une bonne nouvelle.
Pour la première fois, le Parc de Chartreuse a voté une subvention (1300 euros) pour les 150 ans d’histoires dans un monument et l'originale exposition de " Sculptures de jardin " qui allie le béton à l'imaginaire de 11 artistes.
Le tourisme culturel découvre avec plaisir notre microcosme d’art et patrimoine.

Une présidente: Madame Giraud, est venue inaugurer l’exposition le 4 juin et écouter l’aubade des troublantes voix d'hommes de la Solorma. Nous avons redemandé officiellement au parc, la révision du zonage pour englober les douves des fortifications qui descendent de la Bastille et l’ancien parc de la Casamaures. Incroyable, notre municipalité signataire des communes du parc avait " omis " d’englober le site de la Guinguette : 6500 m2 d'espace vert.
Ce qui fait que nous sommes cités pour le tourisme culturel dans tous les documents, mais paradoxe, c'est impossible de demander via le parc des subventions en zone Leader européenne pour replanter les jardins par exemple.
La révision du zonage pourrait faire cesser notre enclave problématique. Encore une histoire de limite de 3 territoires (St-Martin-le-Vinoux-Grenoble-Parc de Chartreuse).
Sur la " Route des savoir-faire", la Casamaures est le premier monument historique cité en sortant de Grenoble. Son style mauresque fait sourire les Chartroussins. Il n’y a que 5 monuments en englobant les contreforts du massif dont le Château du Touvet dans la vallée du Grésivaudan. Les typiques moines du monastère de la Grande Chartreuse doivent soupirer dans leur désert de forêt.


Exposition 2ème édition de " Jardins de sculptures à la Casamaures "
Création in situ du végétal à l’Or gris.
Inauguration sous la présidence de madame Eliane Giraud, Présidente du Parc naturel régional de Chartreuse, conseillère régionale avec nos invités les élus de Saint-Martin-le-Vinoux. Discours de Monsieur Guillet Revol, M. Ribeaud, conseiller général du canton. Geneviève et Georges nos administrateurs ont présentés les objectifs artistiques de notre association et les 11 artistes de Chartreuse.

" LA SOLORMA " un groupe vocal de 9 chanteurs chantaient a capella des "Chants du monde "autour de l'ami Jojo au grand cœur.
Ils adorent les résonances de la salle voûtée et reviennent chaque année pour des répétitions en direct, tout l’après-midi, c’est un plaisir partagé ces voix d’hommes qui s’échappent en rythme d’un espace d’exposition de plein air.
Les titres font sourire et invitent à un vaste jeu de piste pour découvrir les oeuvres dissimulées dans des clairières de jardin.
Monique Navizet " I.II.III béton ", colonnes totems 04.
Catherine Mamet " La Baraka ", gardien bleu 04.
Christian Blanchard," Colonne N°66 ",
Christine Coblentz " Les Zestes ", germination 04.
Marie Odile Eymard.Duvernay, " Germes ",04.
Dominique Lemaire "les Gorgones rouges ", grandes mires 04.
Joël Bressand " Outils sauvages ", polygone étoilé bleu outremer 04.
Alain Bourdel "Le Guetteur", la funambule du soleil 04.
Laura Taily " Femme " une Vénus noire
Etienne Borgo " Moulage d'un homme de béton bleu "
Les œuvres sont vivent printemps, été, automne, trois saisons dans une nature évolutive. Généreusement des artistes ont fait dons de leurs créations 2004.
Ainsi les jardins de sculptures se mutent au fil des saisons, des années.
L'association fête cette année mémorable 20 ans de créations dans ce décor atypique sur les contreforts Ouest de la Chartreuse

Parc Régional de Chartreuse, zonage ?