01 mai 2005

ROCEM group, Etude des bétons européens
Des chercheurs en histoire de l'architecture d’Angleterre et de Berlin, sont également venus étudier ce monument pionnier pour l'usage des premiers ciments " non armé ".
Les techniciens du groupe ROCEM pour une mission d’étude européenne de restauration du patrimoine des premiers bétons, étaient accompagnés de techniciens Vicat. Leurs connaissances et expériences de l’architecture en béton en Allemagne, pays de l’Est, Italie et d’Angleterre, leur permettent d’affirmer que
" nous avons dans notre région beaucoup de réalisations uniques, avec La Casamaures comme phare, que bien des pays européens nous envient ".

Dans l’agglomération grenobloise, toute l’histoire des premiers édifices en ciment, est rassemblée entre la première cimenterie 1842, les édifices en ciment moulé, puis en béton armé. Ils ont apprécié à sa juste valeur le guide " L’Or Gris du Grand Grenoble " tout en déplorant comme moi qu’il n’y ait eu aucune aide locale (CPI, Grenoble ou conseil général de l’Isère pour éditer un livre plus important avec toutes les photos du reportage de Pierre Grall).

Le deuxième intérêt de leur visite était de voir les garde-corps reconstitués à l’identique depuis 1996. En tant que maître d’ouvrage, je surveille cet été la sixième tranche de réalisation : 15 mètres terrasse ouest. Les fibres de polypropylène tissent le mortier et évitent un ferraillage qui craint à long terme les écarts de température et la rouille de l’armature métallique avec l’humidité (voir la triste Tour Perret de 1925, un monument historique sans entretien municipal depuis des décennies. Pourtant les maires se succèdent et leur bureau officiel à l’hôtel de ville donne sur ce parc Paul Mistral et la tour d’orientation, la plus haute d’Europe construite pour la Foire internationnale de la Houille Blanche).

Le troisième sujet d’enquête était les galeries de " roches à ciment " devenant du prompt naturel, qui sont à 200 mètres de ce prototype d’architecture en premier béton. Les ciments de la Porte de France de 1842 ont été rachetés par Vicat en 1970. Les mineurs extraient toujours dans les galeries le ciment naturel le plus pur d’Europe !
Les dauphinois ont oublié qu’en 1880, Grenoble était le premier site exportateur de ciment en Europe.
Les Initiatives et la persévérance des amis de La Casamaures permettent d’ouvrir aux chercheurs ce lieu unique. La villa mauresque est devenue un sujet d’analyse pour les programmes de restauration des architectures de béton comme la mission d’étude en cours des laboratoires nationaux de Champs-sur-Marne du Ministère de la Culture.
***
Simon Swann, Architectural Conservator
Avocet Cottage. West End. Wrentham. Suffolk NR34 7NF. UK
Many thanks for the photos you have sent of Casamaures and the tour of Casamaures we had in the spring ( arranged by VICAT for our ROCEM group).
As you know the project that I have been involved with in England at Castle
House in Bridgwater. Somerset is also a building made with prefabricated artificial stone for the main facade(using a type of natural cement binder).
I have a lot of information. I could send you on this if you or your organisation are interested, Please let me know. In the meantime I will send you a few photos and some other information.

The repair work on Castle house, which is in poor condition, has not yet started and it is possible that we could learn from your experiences in conserving Casamaures, so I will copy this email to my client in this project which is SAVE (Britain's Heritage).
Many thanks for your correspondence…

M. Ultrich ****
"GWD-Berlin"
Dear
At first I want to thank for your hospitality and your kind guiding through the town and all the objects. It was very impressive to see all these things, we will report on our meeting in September to the ROCEM group. We will give you a copy afterwards.

Béton Européen