19 mars 2005

Le 19 mars 1981, j’ai signé l’achat d’une villa, j’ignorai qu’elle changerait totalement ma vie. Pour le notaire maitre Grosset, c’est " l’histoire la plus rocambolesque de sa carrière ! Cette ruine est devenue un monument historique dont il est fier d’être un grain de sable positif dans l’histoire de son sauvetage.
Dans l’allée des pavés japonais en ciment prompt, j’attends le chauffeur de camion qui vient livrer deux big-bag. Quelques tonnes de sable pour constituer un atelier à ciel ouvert de moulages de ciment de " Sculptures de Jardins " afin de questionner concrètement le rapport Nature/culture.
Dans ce compte à rebours moins 13 jours avant la grande fête des 3 anniversaires du 2 avril, je me sens agitée de mille idées à réaliser mais des épaules pas assez larges pour pouvoir tout faire en autonomie. Il faut demander l’aide des 5 volontaires d’Unis-Cité. (Ces jeunes citoyens généreusement offrent un an de bénévolat a des associations humanitaires grenobloises). Ils voient que je souffre à monter et redescendre tous ces escaliers, mon corset me trahit lorsque je dois me baiser ramasser des outils, petite soldate courageuse je me tais et serre les dents, mais ils observent combien c’est lourd pour moi de transporter une simple chaise en plastique. Pourtant je continue de jouer au chef d’orchestre en guidant le chauffeur du camion de sable perdu dans la banlieue qui enfin arrive à 11h.
Tous les espaces extérieurs sont parcourus en tous sens par des jeunes avec des outils.
Delphine, Gaëlle, Sophie partent en vitesse en mairie pour mettre sous enveloppe 500 invitations officielles pour le 2 avril, 1/3 viendront voir l’expo, écouter les discours, manger des gâteaux et boire du thé à la menthe à profusion ! D’autres profiteront des aubades de jardin en musique et en contes…
L'équipe des 3 stagiaires du lycée Horticole : Julien, Katelle, Damien finit les plots de ciment de 9 arches de leur tonnelle et un chantier peinture bleu outremer. La tonnelle soudée et posée cette semaine avec l'aide de Fabien est inaugurées dans la joie par un repas sous le magnolia patriarche. 14 personnes se régalent du fraisier d’anniversaire de Delphine. Cette stagiaire de l’ESAIL Lyon avide d’information accumule les documents pour son diplôme d’architecte d’intérieur en juin " détails d’architecture en Or gris ".
Arrive Mélisdjane danseuse, conteuse avec un cadeau calendrier du Rahjastan et son technicien André-Paul Venans pour organiser les 3 spectacles de Mai en co-organisation avec le festival des des Arts du récit en Isère.
J’enchaine avec Christine Hays et l’association Fluid Image pour l’organisation du festival Zone IP de Juin. Tout le monde se croise sous le grand magnolia centenaire.
Arrivent nos voisins les jardiniers municipaux des Dauphins qui viennent nous montrer des " filles de l’air " pour le projet de décorer le grand magnolia grandiflora pour les Rendez-vous aux jardins du 5 Juin.
La petite ruche créative bourdonne de projets, un plaisir épuisant !
24 ans de travail quotidien, souvent je pense aux femmes anonymes qui remontent la terre des rizières, et je lève la tête vers les décors de couleurs, les colonnades encore étonnée de mon aventure casamauresque.

Le marchand de sable