03 février 2005

En sortant des imptots ce matin, je demande à la plus sérieuse des fonctionnaires qui vérifie strictement les colonnes de chiffres, si elle est venue visiter les lieux ? Elle se souvient précisément que nous avons accueilli aussi des papous, c’était même dans le journal ! Finalement, elles se révèlent très sympathique, curieuse de culture du monde.

Les papous sont les visiteurs qui m’ont le plus marqué malgré les barrières des langues. Ils sont obligés de rebâtir leur maison de terre tous les trois ans avec les dégradations des pluies. Ici notre demeure était si vieille qu’à leurs yeux, c’était inimaginable. De plus j’avais mis des enregistrements d’oiseaux de Papouasie pour leur faire plaisir, écouter des oiseaux sans les voir quelle surprise ! Découvrir des oiseaux peints sur les murs les fit hurler de plaisir en découvrant le célèbre oiseau du paradis. C’est leur emblème national, ému le plus fort m’a offert un billet de banque où l’oiseau de couleur est représenté. Dans leurs coiffes traditionnelles, ils piquent des plumes multicolores et bien sur, la plus recherchée pour la beauté de sa forme et de ses couleurs est celle précieuse de notre oiseau aux plumes d’or. Dans les villages, ils séparent les cases des hommes de celles de femmes. Ils me regardent d’un respect dû au chef avec beaucoup de formules de politesse, mais ce doit être difficile à comprendre mon autonomie pour ces polygames. Nous avons communiqué par les gestes quand nous avons joué avec les projections de lumières des vitres de couleurs sur leurs habits. Le collectif d’accueil leur avait trouvé plein de vêtements pour se protéger des frimas de l’hiver et leurs chaussures étaient immenses pour leurs pieds larges de chasseurs habitués à marcher en forêt. Ces hommes des bois étaient impatients d’aller voir la neige, et la mer aussi, une curiosité d’enfants avides d’extrêmes. Le traducteur m’a rapporté qu’ils trouvaient que mes poissons rouges sont bien petits pour être mangés tout en mangeant mes cerises à l’eau de vie comme des bonbons

Fonctionnaires et papous