08 janvier 2005

8 janvier
TOC TOC TOC

Pour les vœux des amis de la Casamaures, l’année commencera samedi 22 avec humour avec " TOC, TOC, TOC " une installation ludique de macros-photographies de Nicole Allosio-Mathieu qui égaye les murs de la salle voûtée où sont stockés la collection d’orangers (expo jusqu’au 25 février).
Elle connaît cette belle ruine de villa mauresque depuis mars 1981. Par amitié, elle était même venue en juillet 1985 à la Préfecture de Lyon, pour l’inscription à l’inventaire des monuments historiques. Puis le dossier est monté au Ministère de la culture à Paris où La Casamaures a été classée monument historique à la grande surprise de tous les riverains car dans l’histoire de la construction française, cette architecture orientaliste en premier béton est unique.
Il y a peu d’années les fuites d’eau coulaient dans les fissures de la salle voûtée de l’Orangerie où hibernent les agrumes. L’association culturelle y privilégie depuis 20 ans les initiatives de créations artistiques mêlant des savoir-faire ancestraux et leur réactualisation.

Tous les montages d’exposition dans l’Orangerie, sont une aventure humaine.
Nicole a choisi son titre d’exposition idéale au seuil de la nouvelle année.
Je scanne la photo quelle a choisi et nous fabriquons avec Jeff l’affiche de Nicole Mathieu-Allosio ou inversement ? C’est le dilemme des femmes mariées qui gardent leurs noms de femme et de fille. Dans quel ordre l’appeler maintenant alors que nous la connaissons depuis 3 décennies de complicité? Cette photo ambassadrice se rependra sur internet comme un petit mystère. L’original dans l’exposition est simple, un détail peint sur une taie d’oreiller transformée en toc jeux de voyage par Anne.

Depuis le cadeau d’Alain d’un appareil spécial pour les macro-photos, elle s’approche de ses sujets comme fascinée par une couleur, un détail d’humour et collectionne des clichés des tous petits riens de la vie. Une autre série d’un œil, un sourire, des fragments de visages qui éclatent de rire, révèlent les bonnes humeurs.

TOC TOC TOC