26 janvier 2005

+ de 48% du patrimoine français est sauvegardé par des privés et des associations.

14h 30 Réunion en mairie de Saint.Martin-le-Vinoux pour demander l’extension du zonage du Parc Naturel de Chartreuse jusqu’à l’enclave des 6500 m2 de l’ancien parc de la Casamaures avec les élus de STMV et l’élu à la culture du parc.
Nous discutons de l’image de marque d’une architecture unique dans l’histoire de la construction française, qui " n’est pas porteuse électoralement " a répété un maire. Nous évoquons les difficultés des porteurs de projets, des initiatives personnelles avec un relai minimal des diverses institutions. (Par exemple impossible d’obtenir des aides de la Région, de l’Europe avec Leader + dans le parc).
En fait, nous sommes sur une superposition de territoires : commune de ST.M.V., à 100 mètres de Grenoble, sur le parc Régional, dans la Métropole des 27 communes et dans le département de l’Isère. Toutes ces institutions pourraient être des partenaires complémentaires pour la valorisation du patrimoine…

Mais ce qui est très curieux, c’est leur silence en 2004.
Comment interpréter cette censure tacite pour ne pas passer l’information des 3 sélections officielles obtenues en 2004 ?
Ni les deux revues municipales : En Bref, Nouvelles de Grenoble, ni le Métroscope, ni le petit’Hibou de Chartreuse, ni Isère actualité n’ont annoncé aux habitants ces nouvelles pourtant très positives. Quelles sont les raisons des rédacteurs en chef et des élus en charge de l’information publique des habitants ?

Nous avons eu l’honneur de recevoir trois reconnaissances : nationale, régionale et départementale au printemps, suivi d'un silence incompréhensible dans les médias institutionnels locaux. Incroyable mais vrai, le bilan 2004 est une belle moisson avec trois sélections pour l’originalité des activités de notre association dans un monument atypique:
* en national avec M. Aillagon au Ministère de la culture et la Direction du patrimoine, le 21 janvier.
* le Conseil Régional Rhône-Alpes a sélectionnés avec Patrimoine Rhonalpin parmi toutes les associations patrimoniales de 8 départements, la Casamaures d’hier et d’aujourd’hui , qui a reçu "le 1er prix du savoir-faire de l’Or gris ", 24 avril à Lyon:
* en départemental, le " Prix Jardins " de l’ass. nationale Vieilles Maisons Françaises. Les déléguées départementales ont choisis 2 jeunes jardiniers en BTS au lycée horticole de Saint-Ismier. Ils ont présentés deux projets de réhabilitation de l'ancien parc exotique de la Casamaures.
C’est un palmarés inouï, passé localement quasiment sous silence, (à part le DL, les Affiches, Présences magazine et des revues régionales ou nationales).

Territoires superposés