25 janvier 2005

Lettre à Bruno Jalabert, président du Club de la Presse
Suite à l’infos du Bon à Tirer : Recherche du candidat Homme de l’année 2005?

Premier candidat, à titre posthume, nous avions pensé à un illustre inconnu, le sieur Joseph Jullien Cochard qui marqua l’histoire locale en 1855. En 2005, nous célébrons: 150 ANS D'HISTOIRES AU COEUR DE LA CASAMAURES
Le 27 janvier 1855, le grenoblois Joseph Jullien Cochard acheta un terrain: LA GUINGUETTE au bord de l’Isère, Ce bâtisseur d’utopie passe commande aux meilleurs artisans pour une demeure hommage à la nature avec des vergers et arboretum, des jardins en terrasses. A l’intérieur un grand Jardin d’hiver de 9 mètres de haut avec une facçade de bois qui fait illusion aux maisons du Bosphore. Dans le salon, des panoramiques représentent la baie d’Istanbul, les papiers sont peints à la main avec des oiseaux exotiques. Dans la salle à manger ce sont des natures mortes de fruits exotiques avec en arrière fond, des palais oniriques. Dans son oasis bati sur les contreforts du massif de Chartreuse, il planta un oasis d’essences végétales rares malheureusement détruit par la négligence des hommes.

Deuxième personnage atypique: " Jacques Sardat, notre Président ". Un autre grenoblois qui depuis ses études à l’école des Beaux-arts de Grenoble fait parfois grincer des dents avec des caricatures cuisantes en bon sentinelle des citoyens pour une info peu institutionnelle. Par ailleurs, Cled'12 fait rire avec ses dessins projetés en direct dans des conférences de scientifiques ou des réunions d’association. Jacky émeut avec son personnage de dessinateur en direct lors des spectacles du " collier de la Joconde ". Ses jeux de mots (dans le Métroscope) font se casser à la tête aux amateurs. D’autres ont le privilège d’avoir goûté ses gâteaux-sculptures en forme de délicieux appareil de photo géant ou de Casamaures en chocolat au Musée Dauphinois pour le lancement du guide de l’Or gris du grand Grenoble en 1993. La pièce montée en petit train en chocolat animé de personnages en pâte d’amande, marquera son mariage du 9 août de la Saint amour à la Cas’amore. En 1001 facettes, ce caméléon est un témoin engagé de l’histoire locale de son temps qu’il illustre avec un grand sourire et un regard rieur sous des lunettes asymétriques, c'est un générateur d'humour et d'amitié.


PS : Sachant que dans cet îlot artistique urbain, des femmes depuis 150 ans donnent vie avec résistance et pertinence au palais des mille et une nuits, bienvenue pour enquêter sur le roman des grenoblois et grenobloises dans le décor d’un orient alpin

Homme ou femme de l’année 2005?